Tagada

Par ... :: samedi 09 août 2008 à 15:15 :: Intermedes

Cela n’a médiatiquement pas pu vous échapper : les jeux olympiques de 2008 ont débuté. Ce concentré de patriotisme, de sport, de pollution et de gros fric qui tâche fait de nouveau parler de lui.

Dans le brouhaha publicitaire qui accompagne l’évènement, comme une incongruité de plus à mes oreilles : « HARIBO, FOURNISSEUR OFFICIEL DE L'EQUIPE DE FRANCE OLYMPIQUE».

Si nos athlètes semblent un peu empâtés et lents à réagir, si le nombre de médailles françaises ne décolle pas, nous aurons alors peut-être un début d’explication. Nos valeureux sportifs ne se seraient-ils pas goinfrés de fraises en sucre aux colorants ?

 

 

 

 

A ce propos, dans la rubrique : « je découvre jour après jour ce que me fait manger la grande distribution », un petit complément d’information sur la gélatine, matière première de cette célèbre fraise et de plein d’autres bonbons industriels. Comme elle le confirme elle-même, "la Société HARIBO utilise essentiellement de la gélatine extraite de peaux de porcs - la plus utilisée dans l'industrie alimentaire - pour la fabrication de ses confiseries destinées au marché français". Les bonbons gélifiés sonr donc fabriqués à partir de cadavres d'animaux. La gélatine est issue du collagène extrait de la peau, de la couenne, mais aussi des tendons, des cornes, des sabots et des os des bêtes. Après avoir été réduits en purée, ceux-ci sont bouillis dans de l'acide chlorhydrique à une température de 120 ºC.

Amis sportifs, bon appétit !

 

 

Francis POULENC et AUTUN

Par ... :: lundi 04 août 2008 à 20:37 :: Intermedes

Intermède estival.

Francis Poulenc, le grand compositeur français, est mort il y a trente-cinq ans. Il conserve tant d'admirateurs. Qui se font photographier devant la plaque apposée sur sa maison parisienne, ou même qui enlassent tendrement sa tombe, au Père-Lachaise...

 

                   

 

En tout cas, Francis Poulenc aimait la ville d'Autun, au Bourgogne,  au point d'écrire - dans une lettre à Pierre Bernac datée du 24 juin 1944 : 

 

 "J'ai une photo d'Autun sur ma cheminée comme d'autres d'une femme aimée".

 

 

 

 

Copyright © 2006 Blog d'automne - Blog créé avec ZeBlog.com