Développement durable... des colloques

Par ... :: jeudi 17 janvier 2008 à 23:19 :: Général
Si vous en avez l’envie, le temps et les moyens, vous pouvez passer votre vie de colloque en colloque en séminaire, et de congrès en forums sur le développement durable.
J’ai dressé pour vous un agenda du début de l’année.
Le 15 janvier, vous serez à Grenoble pour savoir « pourquoi et comment engager une entreprise sur la voie du développement durable ». Le lendemain, le 16, vous serez à Paris pour une « conférence sur l'adaptation au changement climatique » proposée par la Caisse des Dépôts, qui gère 200.000 hectares de forêts et pourrait par exemple les certifier FSC. Le 17 janvier à Avoriaz, un grand forum international soutenu par la Banque Populaire : «Les stations de montagne s’engagent pour la planète », lesquelles pourraient par exemple arrêter de faire la promotion des quads et des motoneiges. Le 18, vous pourrez vous reposer et vous préparer au colloque du lendemain : « Quel aménagement durable du territoire alsacien ? ».



Vous avez passé une bonne semaine ? On continue.
Lundi 21, vous êtes de retour dans la capitale pour le colloque « Certification en agriculture : de l'engagement individuel à une démarche collective » en présence de Michel Barnier, Luc Guyau, du président de la coopérative Champagne Céréales et du secrétaire national de France Nature Environnement. La semaine commence mal, je vous l’accorde !
Le 22, vous serez des  « Rencontres sur l'avenir des déchets en Ile-de-France ». Je crois aussi que les déchets ont de l’avenir, et pas seulement en Ile-de-France… Le 23, vous restez à Paris pour un colloque sur « Les enjeux sanitaires de la production agricole » où vous rencontrerez, outre deux directeurs de la Commission Européeenne, de grands pourfendeurs des pesticides, comme les PDG de Bayer et du Groupe Bonduelle, le directeur des achats de Nestlé ou encore… Michel Barnier. Décidément, ce dernier va finir par vous reconnaître dans la salle…
J’arrête là, mais la preuve est faite que vous pourrez passer votre vie au chaud, confortablement calé dans les fauteuils des salles de conférences, à écouter la bonne parole servie par des « spécialistes es colloques en développement durable ».



Ces incessants séminaires et colloques sur le développement durable, organisés par des administrations ou des collectivités, et souvent financés par des grands groupes, ne cachent-ils pas finalement une difficulté de fond à agir et à changer ses pratiques ? Le fait d’y trouver en nombre des hauts-fonctionnaires ou des élus pose évidemment question. Dans le même temps, combien d’entre eux osent avouer un penchant pour la défense de l’environnement, alors qu’il est de bon ton – dans un certain milieu – de dénigrer les écologistes et leurs combats ? Combien osent remettre en cause ce qui leur a été enseigné dans leurs hautes écoles ? Les préjugés technocratiques se transmettent hélas de génération en génération et le fait d’être et de rester dans le rang est bien souvent la clé des carrières réussies et de réélections sans surprise.
Combien ont oublié qu’ils sont là pour défendre l’intérêt général et qu’ils doivent pour cela forcément se mettre à dos des lobbies économiques puissants, qui ne poursuivent pas ce même objectif ? Et que dire d’une fédération d’associations de protection de l’environnement, qui accepte de plus en plus souvent d’apporter sa caution à des campagnes de communication de grands groupes industriels ?
Avec ou sans le Grenelle, la révolution écologique reste à faire, d’abord dans les têtes…

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://tcmada.zeblog.com/trackback.php?e_id=287862

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © 2006 Blog d'automne - Blog créé avec ZeBlog.com